Rapport 2010 du CNCPH

Le Conseil national consultatif des personnes handicapées a remis, le 16 mai dernier, son rapport annuel à Roselyne Bachelot. Il dénonce des retards, notamment sur l'accessibilité et la scolarisation.


Extrait de l'introduction :

"Chaque année, le CNCPH rend un rapport qui présente son analyse de la situation des personnes handicapées et de l’état d’avancement de la mise en oeuvre de la loi du 11 février 2005. Par ailleurs, il comporte des propositions pour que progresse la politique du handicap. Le CNCPH a pour préoccupation première de veiller à ce que la nouvelle législation soit pleinement et fidèlement appliquée.


Le CNCPH est également chargé d’établir chaque année, notamment à partir des travaux des conseils départementaux consultatifs des personnes handicapées (CDCPH), un état des lieux de la situation matérielle, financière et morale des personnes handicapées. Pour la réalisation du présent rapport, le CNCPH n’a reçu que trente huit comptes-rendus, ce qui témoigne d’un intérêt médiocre pour la question du handicap et de la quasi inexistence de ces instances.


Le présent rapport a été conçu dans la perspective de la prochaine conférence nationale du handicap de juin 2011. En effet, la loi du 11 février 2005 prévoit la tenue, tous les trois ans, d’une conférence qui réunit l’ensemble des acteurs de la politique du handicap afin d’établir un bilan prospectif. Le CNCPH en est l’un des contributeurs.


Débattu et adopté lors de la séance du 11 avril 2011, ce rapport résulte des réflexions et des propositions des commissions thématiques et des groupes de travail évoqués précédemment. Il convient ici de saluer le travail important accompli par les membres du Conseil, les organisations qu’ils représentent et leurs équipes. C’est tout particulièrement
vrai pour les associations représentatives de personnes en situation de handicap et de parents d’enfants handicapés ainsi que pour les organisations syndicales de salariés.


Par contre, la participation limitée de certains membres, en particulier les représentants des collectivités territoriales et des employeurs, est à déplorer.


Lucide et responsable, le CNCPH est conscient des difficultés du contexte actuel, en particulier sur le plan financier. Par ailleurs, compte tenu de la destination principale de ce rapport, en l’occurrence la deuxième conférence nationale du handicap, le CNCPH relève et salue les avancées réalisées dans la mise en oeuvre de la loi de février 2005 et depuis la conférence de juin 2008. Dans le même temps, il déplore les lenteurs, les manques et les reculs qu’il constate.

Egalement désireux de voir la politique du handicap répondre de plus en plus et de mieux en mieux aux aspirations et aux besoins des citoyens handicapés, le CNCPH formule un certain nombre de propositions qu’il suggère de soumettre aux débats de la conférence de juin 2011.


Enfin, le CNCPH est préoccupé par la gouvernance de la politique du handicap. Il a approuvé la mise en place du comité interministériel du handicap dans la mesure où, présidé par le Premier ministre et composé de l’ensemble des ministres impliqués dans la politique du handicap, il est de nature à garantir leur mobilisation ainsi qu’un pilotage transversal en concordance avec le principe européen de « mainstreaming ». Aussi s’étonne-t-il qu’il n’ait pas été réuni depuis son installation en février 2010."

 

Publié le 24 mai 2011

bibliothèques Pôles Sourds de la Ville de Paris : lancement du nouveau blog
 

https://bibliopi.wordpress.com/

invitation 7ème Festival Cinéma et Handicap - Soirées des 26 et 28 mai

 

		
		Mesdames, Messieurs,

Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint deux invitations aux 
soirées des 26 et 28 mai 2015 de la 7ème édition du Festival national du 
court métrage Cinéma et Handicap en vous priant d'en faire la plus large 
publicité.

Je vous en souhaite bonne réception.

Le cabinet de l'inspecteur d'académie
directeur des services départementaux de l'éducation nationale du Rhône
>> Les Enfants du silence à la Comédie-Française
Bonjour,
La Comédie-Française présente Les Enfants du silence de Mark Medoff au Théâtre du Vieux-Colombier jusqu’au 17 mai.
Nous serions ravis d’accueillir les membres de votre association à cette occasion en leur proposant un tarif préférentiel, si vous avez la possibilité de diffuser cette information sur vos supports de communication  (des casques d’amplification, des boucles magnétiques et plusieurs dates de surtitrage sont prévues).
Cette pièce est un véritable plaidoyer en faveur du droit à la différence, internationalement célèbre depuis le film oscarisé de Randa Haines en 1986. Au sein d’une école pour sourds et malentendants, un orthophoniste – qui œuvre à l’apprentissage de la langue parlée – se heurte à une ancienne élève devenue femme de ménage – qui refuse le principe d’une langue normative à laquelle les sourds devraient se soumettre. Dans une esthétique cinématographique, Anne-Marie Etienne raconte leur histoire d’amour et relève la façon dont les codes sociaux conditionnent les relations humaines. Elle crée un espace de rencontres, à la recherche du « vivre ensemble ».
Vous trouverez plus d’informations sur le spectacle en pièce jointe et je me tiens à votre entière disposition pour en discuter,
Bien à vous,
 
Marie Plassat
Chargée des relations avec le public
 Comédie-Française
  tél 01 44 39 87 14
  fax 01 44 39 87 19